Entre l’Alpaga et le Fil…la Toison

Mis à jour : avr. 28

L’année d’un éleveur d’alpagas est ponctuée par un moment intense et

incontournable: celui de la tonte de l’animal…Moment au combien important qui va

permettre à l’éleveur de récupérer cette belle laine d’alpaga…Mais voilà…votre bel

alpaga a profité tout au long de l’année, de moments de détente, en se roulant

dans l’herbe, le foin, la terre…Quoi de mieux pour se gratter le dos ou les flans que

ce chardon ayant malencontreusement échapper à la débroussailleuse…La

magnifique toison tant attendue ressemble plus à un paillasson qu’à une douce,

fine, et chaleureuse capeline…

Comment faire pour nettoyer cette toison et éviter qu’elle ne termine au compost,

face à l’ampleur du travail qui s’annonce? Comment lui redonner toute sa

splendeur?

Différentes techniques permettent d’aider au nettoyage, avant ou après la tonte:

Avant Crimper




Photos Clare Faber Atlantis Alpacas www.atlantis-alpacas.com




Pour ma part, j’ai opté pour le Tumbler fabriqué maison, à partir de données

trouvées sur internet. Le modèle que j’utilise permet de mettre une toison entière

dans la machine et de laisser tourner entre 10’et 20’ en changeant de sens, et à

une vitesse plus ou moins rapide en fonction de la toison traitée.

Des modèles plus petits existent et certains sont fabriqués à partir de bétonnières.

Le grillage est plus ou moins serré selon les modèles, et la vitesse peut être

ajustée. Certains éleveurs utilisent en plus un souffleur de feuille pour aider à

l’évacuation des débris, mais je n’ai pas essayé avec le mien.

Avant tout, il est primordial lors de la tonte, de séparer la toison, du cou!

2 sacs différents, car 2 qualités différentes !

A ne pas mélanger !


Etaler la toison sur grille permet aussi d’enlever des poils grossiers des

bordures, qui ont échappé à la vigilance du tondeur.


Les toisons de Qualité 2 peuvent presque passer directement dans le Tumbler

après juste un petit nettoyage des déchets grossiers sur grille. La toison va évacuer

toute sa poussière (terre, poussière de fibres, fausses coupes, poussière de

végétaux…) Elle va sortir propre, et juste une petite vérification sera nécessaire

avant transformation.

Pour la Q1, et surtout pour les toisons de crias, le passage sur grille est indispensable avant le tumbler. Enlever les gros végétaux (paille, foin, mousse, lichen, tortillons, chardons…) s’avère primordial car ils ne tomberont pas de la toison et emmêleront encore plus les fibres. Un épointage aux ciseaux peut grandement faciliter la tâche ! Alors la toison mise dans le tumbler pourra ’ouvrir et évacuer encore beaucoup de déchets, notamment les plus petits et fins difficilement enlevables à la main…


Quant au cou, il peut lui aussi passer dans le tumbler. Les crias ont un cou souvent de très belle qualité, mais les adultes vont en règle générale perdre de la longueur de fibre et de la finesse. D’où l’importance de séparer les différentes parties de l’animal, lors de la tonte!


L’essentiel pour l’éleveur c’est de pouvoir bénéficier du fruit de son travail.

Ca passe déjà par la sélection des alpagas…un alpaga fera toujours de la laine, mais si elle n’est pas fine au départ, le fil d’arrivée ne sera pas fin…logique!

Puis en améliorant ses techniques de nettoyage de toisons, il va pouvoir transformer plus de laine et avoir moins de pertes de toisons.

Dimensions : mesures converties en cm à partir d’unités de mesures néozélandaise

- 6 côtés de 48cm x 149cm

- Diamètre environ 106cm

- Hauteur sol/axe 100cm

- Roulettes 9cm diamètre

- Tiges intérieures 25cm ( peuvent sans doute être un peu plus courtes)

- Poulies 14cm diamètre

- Base cadre 100 x 173cm

- Tube carré de 3,5cm (cadre) et 2cm (pans grillagés)

- Grille maille de 2,2cm ( sans doute mieux plus petites, de 1,5cm)

- Moteur à vitesse variable et 2 sens de rotation


Aux Alpagas du Quercy, une journée et demi est

nécessaire pour tondre les 45 alpagas présents sur la ferme…et il faudra de nombreuses heures pour arriver au bout du nettoyage des toisons…alors, toute nouvelle amélioration est une satisfaction…d’où l’envie de partager mon expérience avec les éleveurs et les propriétaires

d’alpagas…pour que chacun puisse faire avancer la filière laine d’alpaga en France, en participant au regroupement des toisons avant transformation, de l’association ARSEN

(www.alpagaarsen.fr).


Pour contacter Sylvie SORLIE : alpagasduquercy@gmail.com site www.alpagasduquercy.com