top of page

Les journées de tri 2022 du Fil d’ARSEN

Dernière mise à jour : 28 avr.

Ce lundi 7 novembre, nous sommes 11 éleveurs à nous retrouver à la filature BRONNER située à Linthal, en pleine forêt, sur les hauteurs de Guebwiller en Alsace

Dans le coffre de nos fourgons, 223 kg de fibre d’alpaga attendent d’être triés.



Rapidement 2 tables de tri sont installées sous le hangar mis à notre disposition.

Il fait frais, mais chaudement habillés et les mains dans les toisons, l’ambiance est à la bonne humeur et les discussions vont bon train.

Comme chaque année, il faut d’abord préciser les choix de tri, les couleurs possibles selon les quantités apportées, …



Pour 2022 ce sera du BLANC, du BEIGE et du MARRON. C’est la première année où nous aurons 3 teintes en qualité I.



Le choix de ce lieu de tri nous permet de bénéficier des conseils de Mr BRONNER pour le peignage et de Mme Caroline CHEVALIER pour le lavage.

Ces métiers de transformation de la laine, comme beaucoup d’autres, nécessitent une longue expérience pour optimiser les procédés en fonction de la fibre à traiter (longueur, épaisseur, propreté, …) et bien sûr des objectifs de qualité du fil désiré.





LAVAGE :


Nous n’avons pas pu, malheureusement visiter la laverie car elle est en cours de travaux. Caroline CHEVALIER nous explique que grâce à ces travaux d’optimisation du procédé de lavage, elle pourra prendre en charge nos 220 kg de laine. Selon son expérience du lavage de la fibre d’alpaga, cette opération peut se faire à l’eau en bacs statiques sans produit détergent. Le séchage se fera pendant une quinzaine de jours sur des râteliers dans une salle à atmosphère contrôlée en humidité.

Ce type de lavage en bac réduira les pertes par rapport au lavage dans les chaines de lavage en continu pratiqué, les années précédentes, par les établissements Lavage des laines du Gévaudan.

La proximité entre la laverie et la filature nous réduira les coûts de transport.

Cette laverie, mieux adaptée à nos volumes, prendra notre laine dans des délais beaucoup plus courts que l’an dernier.


PEIGNAGE :


Lors de la visite de son atelier, Mr BRONNER nous a montré sa machine à peigner dont il est si fier.

C’est de la belle mécanique du siècle dernier, fabriquée dans la région par une entreprise mondialement connue au service de l’industrie textile florissante de l’époque en Alsace.






Comme vous le savez, selon, les fibres travaillées et la qualité du fil souhaité, 2 grandes techniques sont utilisées :

- Le cardage

- Le cardage + peignage

Nous avons choisi de travailler avec M. Bronner car il est l’un des seuls filateurs, en France, à proposer le peignage. Les fibres fines doivent être peignées pour un rendu optimum.


Ruban de fibres

Les fibres lavées sont tout d’abord passées à la cardeuse pour aligner les fibres, les mettre en nappe et les sortir en rubans. Les rubans sont ensuite assemblés pour être étirés plusieurs fois. Ces rubans devenus très réguliers vont ensuite passés à l’étape du peignage, être remis en rubans et enfin filés.






Quel sont les avantages du peignage ? Le peignage permet d’éliminer :

  • Les fibres courtes => le fil peigné ne peluchera pas, et sera plus solide et plus doux

  • Tous les petits déchets végétaux => gain de temps pour le nettoyage des toisons !

Cette étape supplémentaire se rajoute au coût de transformation, mais permet d’obtenir un fil de très grande qualité. Le temps énorme gagné lors du nettoyage des toisons compense largement cet aspect financier.

Toutes les étapes sont primordiales pour obtenir un fil de qualité, de l’animal jusqu’au filage. Mr Bronner ne fait pas (encore) le filage de notre fibre, car il n’a pas le banc de filage en continu nécessaire pour cela. Notre matière est donc envoyée chez Albouy, qui nous sort un fil de très belle qualité.


En conclusion :

Nous avons pris pleinement conscience de l’interaction entre les différentes étapes

Nettoyage - Lavage - Cardage - Peignage – Filage :

La mise au point d’une filière de traitement est un long travail d’optimisation en collaboration avec des professionnels travaillant sur des volumes adaptés aux nôtres.

Nous espérons, cette année :

- Réduire les pertes au lavage

- Réduire les coûts de transport

- Avoir un traitement plus rapide

Et bien sûr pour la prochaine saison passer beaucoup moins de temps pour nettoyer nos toisons.


Merci à tous les participants 2022, pour leur confiance renouvelée, et bienvenus aux nouveaux participants, dans cette belle aventure collective qui existe grâce à l'implication de chacune et chacun.

Nous avons la chance d'avoir encore en France des spécialistes qui travaillent les fibres luxueuses:

Continuons à travailler ensemble.


Merci à Catherine, Cécile, Clare et Sylvie du groupe laine pour cette organisation

コメント


La lecture de certains articles est réservée aux adhérents d'ARSEN.

 

Si vous êtes déjà adhérents,  connectez vous ci-dessous

bottom of page