Portrait d'éleveur

Valérie Martin - (Haute-Loire)


J'ai fait la connaissance des alpagas en 2008 lors d'un concours de lamas et d'alpagas à St Paulien où je fus conviée au départ pour aider l'organisateur dans la mise en place de ce concours. Lors de cet événement, j'ai pu revoir les lamas que je connaissez déjà, mais mes yeux ont été attirés instantanément sur les alpagas, des animaux de plus petites tailles ayant une superbe (sublime) palette de couleurs de robe. Depuis cet instant, je suis tombée amoureuse de l'alpaga, et deux ans plus tard je devenais propriétaire de mes deux premiers camélidés. J'ai voulu explorer le potentiel de cet animal qui en plus d'être une peluche pacifique de par son allure et sa douceur de vivre, offre d'immense possibilités artistique de par sa laine à la fois chaude et légère, douce par sa finesse et hypoallergénique pour le confort des plus petits et des plus grands. Pour commencer, j'ai fait la connaissance d'artistes-feutrières qui m'ont appris les bases du feutre jusqu'à la confection de vêtements. Ensuite, lors d'un marché de la laine, j'ai échangé avec une fileuse sur son plaisir à créer des fils avec un rouet à partir de fibres animales. Cet échange m'a conduit à acheter un rouet pour apprendre les gestes auprès des fileuses afin de créer mon propre fil à partir de la fibre de mes alpagas. Aujourd'hui, j'utilise la laine de mes alpagas : je la transforme en nappe pour les feutrières et fileuses; je crée du fil à partir de mon rouet (je propose du fil de la couleur de la robe de mon alpaga et également du fil fantaisie à partir de produit colorant naturel. Je confectionne des produits feutrés (étoles, gants, chapeau, porte monnaie, sac à main...). En parallèle, je propose des formations pour initier les amateurs au fil et au feutre avec les fibres d'alpagas.